Catégories
Mai 2021

Langue des Signes Française

Il n’est pas nécessaire d’aller chercher au-delà des frontières de la France métropolitaine pour trouver d’autres langues. En effet, il existe en France (et en Suisse) une langue qui cohabite avec le Français : la Langue des Signes Française. De plus en plus représentée dans les médias et la culture, elle est en réalité présente dans le pays sous différentes formes depuis des siècles.

Vous commencez à avoir l’habitude : on entame par une courte narration de l’histoire de cette langue, et on enchaîne sur les bases du langage.

Histoire

Aujourd’hui la Langue des Signes Française (LSF) est reconnue par la loi comme une langue à part entière, et toute personne concernée a pour droit d’accéder à son apprentissage. Cela n’a pas toujours été le cas : la LSF et ses pratiquants ont, comme pour la plupart des Langues des Signes, connu des heures sombres. Les étapes clefs de l’Histoire de la LSF sont résumées sur cette petite frise faite maison.

Frise by Maëlle

Dernière information avant de s’initier à la LSF : la Langue des Signes Américaine (ASL) est très proche de la LSF. La raison est historique. En effet, au XIXè siècle (avant le congrès de Milan), le pasteur américain Thomas Hopkins Gallaudet voyage en Europe afin d’acquérir des méthodes d’enseignement pour les sourds. Il fait alors la rencontre de Laurent Clerc, un français sourd enseignant à l’Institut national de jeunes sourds de Paris, qu’il convainc de l’accompagner aux États-Unis afin de fonder une école pour les sourds, où est enseignée l’ASL, qui en quelque sorte est la LSF adaptée à la langue anglaise. Cette expérience inspire le fils de Gallaudet, qui fonde la fameuse Université Gallaudet, la seule au monde créée pour les sourds et malentendants, où tous les cours et accommodations leur sont adaptés.

Les bases de la base

À la manière de nombreuses langues, les Langues des Signes possèdent un alphabet qui sert de base au langage. Il s’agit de l’alphabet dactylologique : propre à chaque langue, il retranscrit chaque lettre par un signe de la main (ou des mains dans certains cas).

L’alphabet dactylologique de la LSF est le suivant, ici représenté avec la main droite.

S’il existe un signe pour chaque lettre, la plupart des mots eux aussi en possèdent, et les apprendre devient une question de pratique de la langue et du vocabulaire. Précisons qu’un signe n’est pas qu’un simple geste, il faut prendre en compte l’orientation de la main, sa position, son mouvement mais aussi le visage du signeur !

Avant toute chose, il ne faut pas confondre la Langue des Signes Française évoquée depuis le début de cet article et le Français signé. Ce dernier est en quelque sorte la frontière entre le français parlé et la LSF. Il consiste à traduire littéralement en signes – presque mot à mot – ce qui serait dit en français. Ceci nous amène à la première chose à savoir à propos de la LSF : il y a un ordre des mots (qui peut donc être différent du français parlé).

Alphabet by Adrien

1° Ordre des mots

Pour une phrase simple, l’ordre est le suivant : temps, lieu, sujet, action.

Ex : “le chat a grimpé à l’arbre hier” est signé “hier + arbre + chat + grimper”

❗️ à noter que par convention, le pronom “je” n’est pas utilisé car c’est le signeur qui parle.

Dans le cas des verbes directifs, l’ordre des pronoms – des personnes – est important.

Ex : “je te donne” devient “donner + moi + toi”

2° Ligne du temps

La conjugaison n’existe pas en LSF et c’est pourquoi il faut spécifier le temps en premier. Cela se fait grâce à la ligne de temps qui distingue le passé, le présent et le futur. Cette ligne imaginaire place le passé derrière le signeur, le futur devant lui et le présent là où il se trouve.

3° Expressions du visage

Une langue des signes ne se parle pas seulement avec les mains : l’expression du visage fait partie intégrante du signe. En effet, beaucoup d’informations passent également par les mouvements et mimiques du visage, notamment pour poser des questions, faire comprendre ses sentiments, etc.

4° Placements dans l’espace

Parler en langue des signes, c’est comme donner vie à une pièce de théâtre. Il faut parler en trois dimensions et pour cela, chaque élément de la phrase a une place précise dans l’espace qui permet de se repérer par rapport aux actions.

Comme évoqué en début de section, tous les mots ne possèdent pas de signe et dans cette situation, il faut simplement l’épeler. L’exemple le plus banal est celui des prénoms. En rencontrant quelqu’un, on peut simplement lui donner son prénom signé et l’épeler. De la même manière, pour faire référence à une tierce personne, un signe peut être inventé en se basant sur son apparence, son allure, etc.

Mot de la fin

Comme pour l’apprentissage de toute langue, maîtriser la LSF requiert beaucoup de pratique, et pour cela le mieux reste de côtoyer des personnes dont c’est la langue natale ! N’hésitez donc pas à prendre contact avec des associations qui proposent des cours en immersion avec des professeurs sourds, ainsi que des rencontres, activités et autres permettant de créer des liens entre sourds et entendants, de diffuser la LSF et aussi (c’est important) de passer du bon temps.

Pour ceux n’ayant pas la capacité, le temps ou l’envie de se déplacer dans les associations, ou étant simplement curieux d’en apprendre plus sur la LSF, et plus généralement sur les Langues des Signes et la situation des sourds autour du monde, il existe énormément de ressources sur internet. Par exemple : les applications pour apprendre du vocabulaire, les nombreuses vidéos Youtube ou encore les films et séries relatant avec plus ou moins de justesse les expériences de la communauté sourde. On pense notamment à la série américaine Switched At Birth (usage de l’ASL, American Sign Language), au film La Famille Bélier (usage un peu inexact de la LSF par des comédiens entendants) ou plus récemment la série Skam France (saison 5 sur un personnage devenant sourd, avec des comédiens sourds ; quotidien des jeunes sourds en France).

https://dico.elix-lsf.fr/ – Dictionnaire français/LSF

https://youtu.be/SC9vS1VWk5M – Vocabulaire sur la ligne du temps

http://www.visuel-lsf.org/ – Cours de LSF dans toute la France

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=mieux-connaitre-langue-signes

https://www.culturesourde.fr/langue-des-signes/comment-fonctionne-la-langue-des-signes-francaise-lsf/

✍🏼 Maëlle & Adrien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s